CONCEPT STORE PAR PATRICK NORGUET.

ATY_PN_040621_0091.jpg

DES PRODUITS EXCLUSIFS

STUDION est un concept store proposant une sélection d'objets dessinés par Patrick Norguet. Edités, transformés et sourcés sous sa direction, les objets STUDION sont conçus pour célébrer l'héritage intemporel de son œuvre. 

 

Des séries limitées et l’utilisation de techniques artisanales innovantes permettent à Patrick Norguet d’élever ses créations à l’état de pièces uniques intemporelles.

 

Connu dans le monde entier depuis l'ouverture de son studio éponyme en 2000, Patrick Norguet a dessiné pour les plus grands éditeurs français, italiens et internationaux, affirmant ainsi sa position de figure emblématique du design.

 

STUDION propose un accès privilégié à son travail à travers une sélection exclusive d'objets singuliers.

PAR PATRICK NORGUET

« Aussi laisserons-nous le lecteur répondre à cette question : 

Qui est le plus heureux,

L’homme qui aura bravé la tempête de la vie et vécu ? 

Ou celui qui sera resté en sécurité sur la berge, et se sera contenté d’exister ?» Hunter S. Thompson, Gonzo Highway

 

Il pense toujours qu’il y a un moyen, n’émettant jamais de preuves vaines, juste des propositions. Des propositions à l’ergonomie sulfureuse, tanquées comme des bolides de course, lancées à vive allure au sein du Monde Objet. Figure emblématique du Design français, Patrick Norguet préfère aux sécurités de ceux restés sur la berge l’adrénaline de la matière, les forces telluriques d’assemblages improbables mais miraculeux. Ou, en français dans le texte, donner vie et chair à toute une galaxie de scénarios, aussi sexy qu’utiles, s’exemptant d’élucidations, polyglottes par leurs formes, autant que par leurs fonctions. « Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? » En apportant réponses à ce triptyque de questions essentielles, Patrick Norguet endosse depuis vingt ans le rôle définition du designer industriel. Un rôle pratiqué majuscule, où chaque projet, né d’une rencontre, dépasse la simple recherche de l’esthétique et du trait juste, pour infuser au gré de voyages, de cristallisation d’imaginaires collectifs et de cultures différentes. Et aboutir – anatomies finales – en « produits justes, honnêtes, inscrits dans la sociologie de leur temps ». Réputé humble, s’effaçant volontiers derrière le paravent de collaborations, force est de constater que toute entité signée de main de maître prend souche dans une histoire d’usine, de techniques, de matériaux... Et de paysages narratifs, mixant astucieusement, images et mots. Du premier météorite pensé photométéore (Rainbow Chair, Cappellini, 2000) à la toute dernière chaise pensée structure-squelette et corps-cuir-peaux (Dan, Zanotta, 2020), l’ouvrage Dialogues retoque tous les modèles du genre,, réfutant le principe monographique, préférant revenir, à travers une fable visuelle, sur deux décennies de carrière menée tambour battant. En choisissant pour axiome une conversation visuelle capturée en images par le célèbre photographe de mode Alistair Taylor-Young, Patrick Norguet conjure le sort qu’il admet à sa discipline, laissant place à tous types d’interprétations, détournements et appropriations. Comme si, depuis son processus de création jusqu’à son acmé esthétique, l’objet design se doit de prendre corps. Pour devenir synopsis multiples, au fil d’une épopée visuelle sacralisant sur papier la maxime de William Faulkner : « la sagesse suprême est d’avoir des rêves assez grands, pour ne pas les perdre du regard tandis qu’on les poursuit ».

id-p-129-096-c-06.jpg

Merci